A propos du projet ECCI

Ces dix dernières années ont été marquées par une mobilisation croissante en matière de climat par le biais de manifestations, en particulier chez les jeunes. Les marches scolaires et climatiques illustrent cet engagement de la jeune génération pour ce qui est considéré comme l’un des plus grands défis que l’humanité ait jamais eu à relever.

Une enquête Eurobaromètre confirme le sentiment général d’une « sensibilisation accrue au climat et d’un engagement politique plus important chez les Européens âgés de 15 à 30 ans ».

En outre, l’enquête révèle que les étudiants « estiment que le changement climatique, l’environnement et les comportements écologiques devraient faire l’objet d’une plus grande attention dans les écoles ».

Cette demande a été entendue, et le changement climatique fait lentement son chemin dans les programmes scolaires européens. Cependant, il ne suffit pas de comprendre les enjeux. Le changement climatique est un sujet très complexe dans lequel les sciences naturel et les sciences sociales sont étroitement imbriquées. Il est également légitime de se demander comment nous pourrions relier ces questions dans un contexte politique concret et impliquer les élèves en tant que représentants actifs de la transformation sociale. Cette vision appelle de nouvelles formes d’apprentissage adaptées pour traiter des questions complexes. 

Dans ce contexte, le projet européen Erasmus+ Escape Climate Change Initiative (ECCI) vise à sensibiliser et à encourager l’action des élèves, des enseignants, des élèves-enseignants et du personnel administratif par le biais d’une initiative pédagogique innovante basée sur un escape game. L’objectif est de faciliter la coopération des participants pour cocréer de véritables solutions concrètes aux problèmes identifiés.

En suivant cette structure, l’objectif est d’assurer la sensibilisation des élèves et des enseignants au changement climatique, ainsi que de faciliter la compréhension des causes et des effets du changement climatique en tant que système interconnecté dans l’ensemble du projet ECCI.

Ce projet européen sera développé et testé dans quatre pays : Allemagne, France, Espagne et Italie.

Objectives

1​

Sensibiliser les élèves, les enseignants et le personnel non éducatif des écoles secondaires au changement climatique et à son urgence. Indirectement, les personnes au-delà de l'enceinte des écoles devraient être touchées et sensibilisées.

2

Développer une approche innovante d'apprentissage par le jeu à travers un escape game et prouver sa pertinence et son efficacité pour atteindre les objectifs pédagogiques. Les élèves devraient acquérir de nouvelles connaissances et développer des compétences essentielles grâce à cette expérience.

3

Renforcer le sentiment d'autonomie des élèves en co-créant l'initiative, en expérimentant le jeu et en définissant un plan d'action qu'ils peuvent largement partager avec d'autres élèves de différentes écoles et d'autres pays européens.

4

Développer et tester une méthode hybride et flexible pour fournir aux écoles une initiative clé en main, à distance ou physique

5

Impliquer les enseignants, le personnel non éducatif et les élèves dans la co-conception de l'initiative à partir de zéro pour mieux répondre à leurs attentes.

Résultats

Pour déployer le projet ECCI, deux résultats principaux sont attendus à la fin du projet et resteront disponibles en accès libre même après la fin du projet:

  1. La boîte à outils ECCI qui rassemble tous les outils pédagogiques tels que les directives, les contenus techniques et le matériel numérique pour toutes les phases.
  2. L’escape game qui sera développé d’abord physiquement et ensuite numériquement.

Méthodologie et étapes principales

Ce projet durera 36 mois, du 1er janvier 2022 au 31 décembre 2024, pour mettre en œuvre les 7 résultats du projet (PR) et suivra le développement et le test des 5 différentes phases de l'ECCI, constituant la boîte à outils ECCI : préparation des enseignants, des élèves, phase de jeu, phase de débriefing, et phase d'action et de partage. Deux tests principaux constitueront des étapes essentielles du projet.

Partenaires du projet

university-cologne-big
logo_institute_of_geography_didactics-2

L’Institut pour l’enseignement de la géographie à l’Université de Cologne/Allemagne

Le projet est dirigé par le professeur Dr Alexandra Budke de l’Institut de formation géographique de l’Université de Cologne en Allemagne. L’Institut a une grande expérience dans le développement de matériel pédagogique pour les cours de géographie, dans la modélisation des compétences et l’évaluation des projets d’enseignement. Dans le cadre de projets antérieurs, une vaste expérience a déjà été acquise dans l’analyse de jeux commerciaux numériques sur le changement climatique et dans l’élaboration de lignes directrices pour le développement de jeux. Les autres axes de recherche de l’institut concernent le développement des compétences clés des élèves et des enseignants dans les domaines de la négociation, de l’argumentation et de la pensée critique, ainsi que l’intégration des nouveaux médias dans les cours de géographie.

https://portal.uni-koeln.de/en/uoc-home

L’Università Politecnica delle Marche (UNIVPM) a un objectif pédagogique incontournable. La principale motivation de ce projet est de combler les lacunes qui existent aujourd’hui dans le domaine de la connaissance numérique. En effet, l’UNIVPM a participé en tant que coordinateur et partenaire à de nombreux projets Erasmus+ et possède une solide expérience dans le développement de plateformes eLearning et la conception de cours de formation et de parcours numériques pour soutenir l’éducation numérique.

https://www.univpm.it

Association pour la transition Bas Carbone (ABC). Au cœur de la lutte contre le changement climatique depuis 2011 avec la méthode Bilan Carbone®, ABC sensibilise, forme, fédère et donne des moyens d’action concrets aux organisations et aux citoyens pour réussir leur transition bas carbone. Au travers de ses activités et des précédents projet l’ABC est habituée à définir et développer des supports pédagogiques sur les enjeux du changement climatique et notamment adaptés aux élèves du secondaire.

Design for Change Espagne (DFC Espagne) propose une approche pédagogique basée sur les compétences qui viendra compléter l’expérience antérieure de Melazeta et Bio Sentinelle. DFC propose un cadre pédagogique en 5 étapes pour responsabiliser les élèves et les enseignants et leur donner les outils pour agir, qui sera adapté aux objectifs du projet. Depuis 2020, DFC participe à un projet Erasmus+ qui adapte la méthodologie de DFC sur le changement climatique mais n’a jamais été dans une initiative basée sur le jeu.

Melazeta (MZT) possède une solide expérience en matière de conception et de développement de jeux autosuffisants mettant l’accent sur l’inclusion et la diversité, mais n’a jamais développé de jeu numérique combiné à des modules hybrides et flexibles, ni d’initiative globale comprenant des jeux numériques et physiques répondant mieux aux besoins des élèves et des enseignants.

Bio Sentinelle (BSL) a de l’expérience dans la conception et le développement de jeux d’évasion/salles d’évasion et dans l’approche de l’apprentissage par le jeu, mais n’a jamais fait partie d’un projet collaboratif combinant différentes expertises et bénéficiant d’un partenariat européen. Mais le projet va bien au-delà du développement et du test du jeu, avec plusieurs phases avant et après le jeu qui composeront l’ECCI et qui impliquent de réunir plusieurs expériences et expertises.

    Nous contacter

    Vous avez besoin d'aide ? Prenez contact avec nous et notre équipe d'experts répondra à toutes vos questions.